Ecologie et éducation

Quelle planète laisserons nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à la planète ?

enfant-protege-planete3202003

Ce n’est pas une nouvelle, la planète est en danger. Et nous avec.

Les êtres humains

Pendant que certains, dont je fais partie en tant qu’occidentale, ne savent pas quelle marque choisir au supermarché parmi les 356 références proposées (chiffres inexact), d’autres meurent de faim par milliers.
D’après le récent article du Nouvel Observateur, 1,4 million d’enfants risquent de mourir de la famine dans 4 pays d’Afrique cette année.
Voilà l’une des manifestation de l’incohérence humaine : proposer au nord des milliers de choix dont une grande partie sera inutilisée, jetée, gaspillée … et laisser le sud mourir de faim.

nord-sud


Les animaux

Des centaines d’espèces animales ont disparu depuis que l’homme existe.
Sans parler des élevages destinés à la consommation humaine qui comptent des milliards d’animaux tués chaque année, combien de baleines, requins, renards, rhinocéros, éléphants et autres espèces sont tués uniquement par plaisir, par respect de la «culture» ou par profit financier ?

le_massacre_des_dauphins_aux_iles_feroe_danemark


Le réchauffement climatique

«D’après ces mesures, il semble que les températures moyennes à la surface de la Terre a augmenté de 0,85°C depuis 1880Source


Des conséquences qui concernent tout le monde

-Des îles sont menacées de disparition.
-Des populations entières sont obligées de migrer à cause de la montée des eaux. Ce sera bientôt le cas de Miami, en Floride.
-Les changements climatiques sont à l’origine de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes. Des catastrophes naturelles qui devraient continuer à se multiplier dans les décennies à avenir.
La pauvreté – L’Onu estime que près de 600 millions de personnes pourraient souffrir de malnutrition d’ici 2080. «L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, la hausse des températures et du niveau des mers, ainsi que les inondations et les sécheresses ont un impact significatif sur le droit à l’alimentation», souligne la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur le droit à l’alimentation, Hilal Elve
La recrudescence des maladies
La Banque mondiale souligne également que le réchauffement climatique pourrait avoir un impact sanitaire en accroissant « l’incidence des maladies sous l’effet de vagues de chaleur et d’inondations».
Les animaux : une espèce sur six pourrait disparaître  
En analysant les résultats d’une centaine d’études portant sur l’impact du réchauffement climatique sur la faune et la flore, des chercheurs américains ont établi qu’une espèce animale sur six pourrait disparaître si le rythme actuel des émissions de gaz à effets de serre se poursuit.

ours-polaire-maigre-57153

Le documentaire de Leonardo Di Caprio «Avant le déluge» explique et démontre bien les effets du réchauffement climatique sur la planète.

2048x1536-fit_leonardo-dicaprio-documentaire-avant-deluge-before-the-flood

Mais comment agir ?

«Nous n’attendons plus d’un système économique ou d’une idéologie politique qu’ils apportent toutes les réponses aux questions de la société, nous n’attendons plus de nos élus ou de nos chefs d’entreprise qu’ils donnent, seuls, son orientation au monde. Nous choisissons , aujourd’hui, de reprendre en main notre destinée et celle de nos enfants. Nous le faisons avec toute l’ardeur que peut nous procurer une tâche qui a du sens. Nous le faisons pas à pas et à notre échelle, dans l’espoir que notre pas entraînera beaucoup d’autres et que l’humanité sera bientôt, dans son ensemble, en mesure de choisir son futur plutôt que de le subir.» Cyril Dion, directeur du Mouvement pour la terre et l’humanisme

Chacun peut agir, à son niveau, avec son niveau de conscience et ses moyens du moment.

-On peut agir en diminuant sa consommation de viande, ou en arrêtant complètement de manger de la viande, ou toute sorte de produits animaux.
-On peut donner de l’argent à des associations en faveur des populations défavorisés (UNICEF, Croix rouge), en faveur de l’environnement (AgirPourl’Environnement , WWF), ou de la sauvegarde des espèces (L214, Sea Sheperd …)
-On peut faire le tri, éteindre plus souvent les lumières, le chauffage … On peut marcher plus, utiliser davantage les transports en commun que les transports individuels polluants.
-On peut agir en arrêtant d’entretenir l’exploitation animale en n’allant plus dans des zoos et autres parcs animaliers.

oque

-On peut agir en adoptant de nouvelles façons de cultiver la terre comme avec la permaculture (plus d’informations sur la permaculture sur Terre permaculture ), de nouvelles façons de consommer (AMAP, bio et local).
-On peut consommer de manière responsable en faisant de la récupération ou en vérifiant la provenance de ce que l’on achète, les conditions de fabrications, les matériaux utilisés…
-On peut mutualiser les biens tels que les voitures, les produits électroménagers… (exemple avec les écovillages «Les mouvements des oasis» )
-Voir et diffuser de documentaires «We feed the world», «Sharkwater» (film en entier), «Demain», «Blackfish» «Avant le déluge», L214, ….
-Enrichir individuellement ou collectivement les sites dédiés de nouvelles propositions.

Il y a des centaines de façons d’agir rapidement et simplement, à nous de choisir celle(s) qui nous correspond(ent) le mieux.

L’action par l’éducation

Malgré des niveaux d’action différents et importants, il paraît indispensable d’agir en priorité via l’éducation.
Une éducation qui ne se fonde plus sur l’angoisse de l’échec mais sur l’enthousiasme d’apprendre. Une éducation qui abolit le chacun pour soi pour exalter la puissance de la coopération et de la complémentarité. Une éducation qui met les talents de chacun au service de tous.

Les enfants sont les consommateurs de demain. Encore plus important, ils sont les acteurs de demain. Si nous leur apprenons et leur montrons dès maintenant comment respecter la Terre et vivre en harmonie avec elle, alors nous contribueront à sauver le monde, et nous avec.

enfant-sensibilisation-environnement

-Il est possible d’éduquer les enfants au respect de la planète via certaines pédagogies alternatives telles que Montessori , Freinet…

-On peut se servir des outils mis à notre disposition telles que des ateliers, des livres, des dessins animés, des photos ou tout autre support qui expliquent aux enfants ce qui se passe à ce niveau dans le monde et comment ils peuvent agir, avec ou sans notre aide.

-On peut, en tant que parents ou professionnels, leur montrer les gestes à adopter afin de respecter cette terre, gestes qu’ils montreront à leur tour à leurs enfants.

«La meilleure éducation pour l’enfant est l’exemple que lui fournissent ses parents

Il y a beaucoup de moyens d’éduquer les enfants au respect de la planète et c’est à nous de trouver celui qui leur correspondra le plus au moment où nous voudrons leur présenter.

«Éduquer les enfants à la solidarité, au respect de la vie, à la gratitude, à la modération et à la beauté qui s’offrent à profusion à notre admiration. On voit s’ériger des générations d’enfants qui faute d’un éveil à la vie, sont réduits à n’être que des consommateurs insatiables, blasés et tristes.
L’éducation ne semble pas prendre en compte les fantastiques mutations du monde et la nécessité de préparer les générations à venir aux grands défis du temps présent.
Une réforme profonde nécessiterait entre autres d’abandonner l’esprit de compétition (voir article jeux coopératifs) pour la complémentarité et l’émulation, d’encourager le rapprochement avec la nature pour mieux la comprendre et la respecter, de réhabiliter le travail et l’intelligence des mains.
[…]
Apprenons aux enfants à respecter la vie sous toutes ses formes […]
A respecter et prendre soin de la terre à laquelle nous devons notre vie et notre survie […]
A transférer les efforts et les moyens consacrés au meurtres et à la destruction à la restauration d’une biosphère terriblement endommagée.»

Manifeste pour la terre et l’humanisme – Pierre Rabhi

Le site de Pierre Rabhi ici 
Le changement n’aura cependant pas de chance de succès sans un changement individuel immédiat.

Comme le disait Gandhi «Sois le changement que tu veux voir dans le monde.»

Cela peut sembler de petits gestes anodins, mais si on multiplie ces petits choix et l’ensemble de leurs impacts par les millions de citoyens que nous sommes, on peut facilement imaginer comment la société peut muter et de quelle façon nous pouvons reprendre notre futur en main, individuellement et collectivement.

A nous donc, adultes, de montrer l’exemple aux futures générations en prenant soin dès à présent, à notre niveau et du mieux que nous pouvons, de cette jolie planète et de toutes les merveilles qu’elle partage avec nous.

l-i-g-h-t

Louise Payet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s