Les 12 recommandations de l’IHAB : un soutien à la naissance, à l’allaitement et à la parentalité.

L’IHAB c’est quoi ?

C’est l’Initiative Hôpital Amis des Bébés. Le site ici.
L’IHAB est en accord avec les objectifs français du
« Plan de Périnatalité » et ceux du PNNS 2011-
2015.

Basé sur 12 recommandations validées scientifiquement, ce programme permet d’améliorer les pratiques autour de la naissance en centrant les soins sur les rythmes et besoins des nouveau-nés et de leurs parents, tout en respectant les exigences de la sécurité médicale.

Au-delà d’encourager et de soutenir l’allaitement, il s’agit d’organiser des soins autour des rythmes biologiques du nouveau-né et de la mère et de répondre aux besoins physiologiques, psychologiques et culturels de l’enfant et de sa famille tout en assurant la sécurité médicale. Enfin un soutien est apporté aux parents pour leur permettre d’acquérir progressivement une autonomie.

Le programme IHAB est bénéfique

• pour l’ensemble des nouveau-nés : il facilite
l’adaptation à la vie extra-utérine, encourage la
proximité mère-enfant, favorisant ainsi « la
rencontre » avec la mère.
• pour les parents : il crée un environnement
propice à la constitution des premiers liens et
permet aux parents d’acquérir progressivement
autonomie et confiance en eux. Ils sont informés
sur l’allaitement maternel et sont soutenus quel
que soit le mode d’alimentation choisi pour leur
bébé.
• pour les professionnels de santé. Ce projet de
service repose sur une formation commune des
soignants, valorisés en tant qu’accompagnants.
L’organisation des soins est repensée pour tenir
compte des besoins individuels des nouveau-nés et
de leurs parents. Le projet IHAB renforce le travail
en équipe et la cohérence entre professionnels
intra et extrahospitaliers, en pré, péri et post-natal.

Les 12 recommandations de l’IHAB

1. Adopter une politique d’accueil et d’accompagnement des nouveau-nés et de leur famille, formulée par écrit et systématiquement portée à la connaissance de tous les personnels soignants.
2. Donner à tous les personnels soignants les compétences nécessaires pour mettre en œuvre cette politique.
3. Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l’allaitement au sein et de sa pratique, qu’elles soient suivies ou non dans l’établissement. Informer les femmes enceintes hospitalisées à risque d’accouchement prématuré ou de naissance d’un enfant malade des bénéfices de l’allaitement et de la conduite de la lactation et de l’allaitement.
4. Placer le nouveau-né en peau à peau avec sa mère immédiatement à la naissance pendant au moins une heure et encourager la mère à reconnaître quand son bébé est prêt à téter, en proposant de l’aide si besoin. Pour le nouveau-né né avant 37 SA, il s’agit de maintenir une proximité maximale entre la mère et le nouveau-né, quand leur état médical le permet.
5. Indiquer aux mères qui allaitent comment pratiquer l’allaitement au sein et comment mettre en route et entretenir la lactation, même si elles se trouvent séparées de leur nouveau-né ou s’il ne peut pas téter. Donner aux mères qui n’allaitent pas des informations adaptées sur l’alimentation de leur nouveau-né.
6. Privilégier l’allaitement maternel exclusif en ne donnant aux nouveau-nés allaités aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel, sauf indication médicale. Privilégier le lait de la mère, donné cru chaque fois que possible, et privilégier le lait de lactarium si un complément est nécessaire.
7. Laisser le nouveau-né avec sa mère 24 heures sur 24. Favoriser la proximité de la mère et du bébé, privilégier le contact peau à peau et le considérer comme un soin.
8. Encourager l’alimentation « à la demande » de l’enfant. Observer le comportement de l’enfant prématuré et/ou malade pour déterminer sa capacité à téter. Proposer des stratégies permettant de progresser vers l’alimentation autonome.
9. Pour les bébés allaités, réserver l’usage des biberons et des sucettes aux situations particulières.
10. Identifier les associations de soutien à l’allaitement maternel et autres soutiens adaptés et leur adresser les mères dès leur sortie de l’établissement. Travailler en réseau.
11. Protéger les familles des pressions commerciales en respectant le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel.
12. Pendant le travail et l’accouchement, adopter des pratiques susceptibles de favoriser le lien mère-enfant et un bon démarrage de l’allaitement.

Une réflexion sur “Les 12 recommandations de l’IHAB : un soutien à la naissance, à l’allaitement et à la parentalité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s