La Communication Non Violente (CNV) – un outil indispensable avec et pour les enfants

Les enfants

Les enfants apprennent beaucoup de choses à l’école, mais ils n’apprennent pas l’une des choses les plus importantes : s’exprimer avec bienveillance.
La Communication Non Violente introduit ou réintroduit dans la vie de ceux qui la pratiquent empathie, compassion, coopération et respect. Elle est un outil précieux pour régler conflits et différends.
Incarnons et apprenons aux enfants à s’exprimer avec bienveillance afin de construire le monde de paix de demain.

C’est quoi la Communication Non Violente ?

Diálogo-entre-uma-girafa-e-um-chacal

Marshall Rosenberg en conférence

La Communication Non Violente (CNV) est un processus de communication bienveillante inventé par Marshall Rosenberg.
Marshall B. Rosenberg est docteur en psychologie clinique; il a été formé à la psychothérapie psychanalytique et a été élève de Carl Rogers. Il est le fondateur et le créateur du Center for Nonviolent Communication (1984), une organisation internationale. Marshall a voyagé dans le monde entier pour intervenir en tant que médiateur dans les conflits et promouvoir la paix.
Pour Marshall, l’intention de la CNV est de créer une certaine qualité de relation.

La CNV, c’est prendre la responsabilité de ses émotions et arrêter de renvoyer la faute sur l’autre. La CNV suscite qualité d’écoute, respect et empathie, et fait naître un courant de générosité réciproque. N’est-ce pas cette qualité de relation que nous recherchons avec les enfants ?

L’autre, enfant ou adulte, n’est pas la cause de nos émotions difficiles. Il en est le déclencheur. La cause de nos émotions difficiles sont nos besoins insatisfaits.

CNV12

Le site où trouver les dessins ici.

Quand on prend la responsabilité de nos émotions difficiles, on arrête de les projeter. Ce n’est pas facile, mais c’est libérateur.

Le processus

O : Observation
S : Sentiment
B : Besoin
D : Demande

Le bonhomme OSBD

OSBD

J’observe une situation «Quand tu as …»
Je ressens «Je me sens…»
Quel besoin n’est pas satisfait «Et j’ai besoin de ..
Je fais une demande à l’autre «Serai-tu d’accord de …

 

L’observation

J’observe une situation, sans jugement. C’est-à-dire que je relève les faits et je ne les interprète pas.

Exemple :
« Tania arrive toujours en retard à son travail. » devient « Cela fait 4 jours que Tania est arrivé en retard à son travail. »
« Charles est un mauvais footballer. » devient « En 4 match, Charles n’a pas marqué un seul but. »

CNV10

Les sentiments

Les sentiments sont l’expression de ce qui se passe en nous.

liste sentiments loul

Les besoins

En tant qu’être, nous avons tous des besoins. Ces besoins sont les mêmes pour tous.

liste besoins lou

La demande

Une demande est le plus beau cadeau que l’on puisse faire aux autres. Cela leur permet de contribuer à notre bien-être.

Avant de faire une demande, toujours s’assurer qu’on est prêt à recevoir un non. Sinon, cela devient une exigence.

Quand je formule une requête/demande, je pense :
« S’il-te-plaît, ne fais pas ce que j’ai demandé si tu :
as peur d’une punition,
espères une récompense,
penses que je vais t’aimer davantage,
as un sentiment de honte ou de culpabilité,
sens cette demande comme un devoir. »

Posons-nous 2 questions avant de formuler une demande :
Que voulons-nous que l’autre fasse différemment ?
Pour quelles raisons voulons-nous qu’il le fasse ?

Pour être formulée selon les critères de la CNV, ma demande doit être “CRAPPO”, c’est-à-dire :
Concrète : j’utilise des verbes d’action ;
Réalisable : j’adapte ma demande aux compétences et aux capacités de mon interlocuteur ;
Au présent : je demande quelque chose maintenant ;
Positive : je dis ce que je veux plutôt que ce que je ne veux pas ;
Précise : j’exprime clairement ce que je souhaite pour que mon interlocuteur puisse se positionner (accepter ou refuser) ;
Ouverte au dialogue : je postule que l’autre a aussi des besoins et des demandes, et qu’il est susceptible d’exprimer un refus face auquel je mobiliserai mon empathie.

En pratique, comment ça se passe ?

Face au comportement inadapté d’un enfant, car oui, c’est le comportement de l’enfant qui est inadapté, et non l’enfant 🙂 , on partage avec lui ce qui se passe en nous en lui décrivant la situation, comment on se sent, le besoin qui n’est pas satisfait et ce qu’on pourrait mettre en place pour y remédier.

Décrire la situation, les faits : 
« Quand tu cries… »
« Quand tu tapes ta soeur…. »
« Quand je vois le désordre dans ta chambre… »

Utiliser des mots simples, adaptés, pour décrire ce qui se passe en nous :
« … ça ne me va pas quand tu fais ça. »
« … voilà ce que ça fait dans mon cœur »
« …c’est inconfortable pour moi. »

Décrire notre besoin insatisfait :
« …parce que j’ai besoin de calme »
« … et j’ai besoin de vous protéger »
« … j’aspire à plus de soutien »

Proposer de cocréer, de trouver une solution ensemble :
« Et pour toi, c’est comment quand je te dis ça? »
« Est-ce que tu serai d’accord de … ? »
« Qu’est-ce qu’on pourrait faire pour que … ? »

Comptine « Quand je suis énervée » ici.

« Quand je suis énervé, que j’ai envie de frapper, d’insulter.
Quand tu es énervé, que tu as envie de frapper, d’insulter.
STOP ! (respiration profonde)
J’enlève les interprétations.
Je dis ce que je vois, ce que j’entends.
Je parle de mes sentiments et de mes besoins
Tu enlèves les interprétations.
Tu dis ce que tu vois, ce que tu entends.
Tu parles de tes sentiments et de tes besoins.
Et on se serre la main.
Et on devient copain ! »

Se former

  • La CNV a son site officiel en France. Et c’est ici.
bluee

Un aperçu du site de du centre pour la communication non violente.

  • L’association DÉCLIC – CNV & EDUCATION a pour objet de contribuer à une éducation et un accompagnement conscients et respectueux de l’enfant, dans les familles et dans les structures accueillant des enfants et des jeunes.
    Le site de Déclic – CNV et éducation ici.

Bibliographie de Marshall Rosenberg

Les mots sont des fenêtres, ou bien ce sont des mûrs
Élever nos enfants avec bienveillance
La communication non violente au quotidien
La communication non-agressive
Communication et pouvoir
Enseigner avec bienveillance, instaurer une entente mutuelle entre enseignants et élèves
Nous arriverons à nous entendre !
Parler de paix dans un monde de conflits : la communication non violente en pratique
Spiritualité pratique : les bases spirituelles de la communication non violente
Vers une éducation au service de la vie
Dénouer les conflits par la communication non violente : entretiens

Conférences

Éduquer sans récompense ni punition
La relation de couple
Communiquer ses émotions et ses sentiments
Exprimer ses besoins et ses demandes
Entendre les autres avec empathie
Exprimer et recevoir la gratitude

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s